samedi 5 mars 2016

C'est comment dans un bourgeon ?

"Dis Mamie, c'est comment dans un bourgeon ?"
Une belle occasion d'aller voir de prêt !
Direction le bois : on trouve quelques beaux bourgeons de marronnier et de retour à la maison on sort la loupe.

Les bourgeons avant d'être disséqués.

Bourgeon de marronnier
Marronnier commun - Aesculus hippocastanum L. - Sapindacées -                            Bourgeon de fleurs
 A la base de ce bourgeon on voit une belle cicatrice foliaire laissée par la feuille de l'an passé. Le bourgeon à fleurs est plus gros et plus rond que le bourgeon à feuilles.

Bourgeon de marronnier
Marronnier commun - Aesculus hippocastanum L. - Sapindacées -                         Bourgeon de feuilles
 Ces bourgeons poissent. Ils sont couverts de propolis, ce qui les rend brillants.


Un petit coup de sécateur dans le sens de la longueur d'un bourgeon à feuilles, pour voir comment c'est dedans...

Bourgeon de marronnier - coupe longitudinale
Bourgeon de marronnier - coupe longitudinale
Autour il y a des écailles marrons, dures. Et à l'intérieur on dirait qu'il y a du coton ;o) C'est ce qu'on appelle la bourre. Quand les bourgeons s'ouvrent on dit qu'ils débourrent.
Si on regarde bien, entre les poils blancs on voit le futures feuilles, déjà vert pâle.
Mais surtout, à la base on voit comme un petit cône. C'est la future branche. A la pointe de ce cône se trouvent des "super cellules" qui forment ce qu'on appelle le méristème. Ces cellules se multiplient très vite et ensuite se différencient soit en cellule de tige, soit en cellule d'écorce, soit en cellule de feuilles, soit en cellule de nervure... ce qui va permettre à l'arbre de grandir en ajoutant de nouvelles branches et de nouvelles feuilles au bout des branches qui sont déjà là. Et dès que le bourgeon débourre, ça va très vite !


Ensuite, on a coupé un autre bourgeon dans l'autre sens, pour faire une coupe transversale. Et là, ouahhh !
On voit toutes les petites feuilles bien rangées, bien serrées l'une contre l'autre et protégées par la bourre.

Bourgeon de marronnier - coupe transversale

Les écailles autour sont imperméables. C'est comme un ciré breton. Et la bourre ça tient chaud comme le pull en laine des marins. Avec cette double protection les bourgeons sont parés pour braver les intempéries de l'hiver comme le marin breton !

Et regardez ce que ça va donner d'ici 2 ou 3 semaines. Tout cela va sortir d'un seul bourgeon comme le premier qu'on a photographié. C'est magique, non ?

Marronnier commun - Aesculus hippocastanum L. - Sapindacées - Jeune pousse avec fleurs

Les bourgeons sont les boites à trésor des arbres. Ce sont eux qui ont pour mission de garder au chaud et à l'abri des maladies tout ce qui est nécessaire pour fabriquer des feuilles et des fleurs dès que les jours rallongent et qu'il fait plus chaud, au printemps. Mission de la plus haute importance !

Merci aux bourgeons qui nous ont permis de faire ces photos.

Bourgeons : photos prises le 5 mars 2016.
Jeune pousse : photo prise le 28 mars 2012 à l'arboretum de l'école Du Breuil dans le bois de Vincennes (75).