dimanche 31 mai 2009

Zoziaux

Sur l'ile de Ré il y a un endroit magnifique pour observer les oiseaux : la réserve naturelle de Lilleau des Niges gérée par la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux). Ce lieu se situe au coeur de la baie du Fier d'Ars et des marais salants du nord de l'ile. Nous avons pu faire une sortie avec un guide de la LPO. Cela nous a donné envie de nous lever tôt un matin pour être dans les marais au moment du lever du soleil et entendre le réveil des oiseaux. Dur de se lever à 5h du matin ! Mais l'effort vaut le coup !
En nous rendant sur les lieux, j'ai entendu la phrase suivante à la radio, qui donne bien l'état d'esprit dans lequel on est pour observer les oiseaux :
Regarde jusqu'à ce que tu entendes
Ecoute jusqu'à ce que tu vois
Voici quelques uns des oiseaux que nous avons pu observer au cours de toutes ces ballades.

Un faisan mâle














et ses petits.













Des sternes pierregarin en train de couver.

























Des goélands argentés, qui essayaient de voler des oeufs de sternes pour les manger... ça faisait du bruit !













Une mouette rieuse.













Des échasses blanches, aux pattes rouges.
































Des aigrettes garzettes.



























































Un héron cendré.




























Des Tadorne de Belon














Et des avocettes.


























Photos prises entre le 16 et le 23 mai 2009, sur l'Ile de Ré (17).

samedi 30 mai 2009

La belle et la bête

Bourdon sur trèfle



























Guêpe et fourmi sur tamaris













Coléoptère sur tamaris













Sauterelle sur pavot cornu














Photos prises entre le 16 et le 23 mai 2009, sur l'Ile de Ré (17).

Plantes des marais

Voici quelques plantes rencontrées dans les marais de l'ile de Ré, dans le Fier d'Ars. Certaines sont vraiment spécifiques des marais mais pas toutes.

La plante omniprésente est la moutarde des champs.
On peut manger les fleurs qui ont vraiment le gout piquant de la moutarde. Quelques fleurs dans la salade c'est beau et c'est bon ! Moi je les broutais au cours de mes ballades...












Moutarde des champs - Sinapsis arvensis - Brassicacées

La renoncule aquatique












Renoncule aquatique - Ranunculus aquatilis - Renonculacées

Le tamaris, un arbrisseau qui résiste bien aux embruns et aux sols salés est lui aussi très présent.













Tamaris - Tamarix gallica L. -Tamaricacées

La salicorne se rencontre dans les flaques, les parties basses des prés salés ainsi que dans les marais salants. Elle se prépare en condiment comme les cornichons, confite au vinaigre. Ne pas la saler car elle contient déjà pas mal de sel !
La salicorne est diurétique, dépurative et résolutive; elle est riche en iode, phosphore, calcium, silice, zinc, manganèse ainsi qu'en vitamines A, C et D.












Salicorne - Salicornia sp. - Chenopodiacées

Les lavatères sont en pleine floraison.

















Lavatère arborescente - Lavatera arborea - Malvacées

Les murets sont couverts de lichen jaune.












Lichen jaune - Xanthoria sp. - Teloschitacées

Les bords de chemins accueillent l'oxalis.













Oxalis articulée - Oxalis articulata - Oxalidacées

Ça et là on rencontre des orobanches. Ce sont des plantes parasites, sans chlorophylle, qui dépendent entièrement de plantes-hôtes pour les éléments nutritifs dont elles ont besoin.

















Orobanche - Orobanche sp. - Orobanchacées

Les plantes suivantes, je les ai vues sur le chemin qui longe la côte entre St Martin de Ré et La Flotte : on n'est plus dans les marais, mais tant pis !

Le nerprun alaterne qui aime les terrains calcaires.













Nerprun alaterne - Rhamnus alaternus L. -Rhamnacées

Et le superbe ail rose.






























Ail rose - Allium roseum - Alliacées


Photos prises entre le 16 et le 23 mai 2009, sur l'Ile de Ré (17).

vendredi 29 mai 2009

Chaine

Petit clin d'oeil à l'une de mes fidèles lectrices...














"J'ai tendu des cordes de clocher à clocher ; des guirlandes de fenêtre à fenêtre ; des chaînes d'or d'étoile à étoile, et je danse."
Arthur Rimbaud

Photo ratée

Photo ratée... mais effet spécial !













"La réalité n'est qu'une façon de voir les choses."

Vin de sureau















Sureau - Sambucus nigra - Caprifoliacées

En ce moment les sureaux sont en pleine floraison. Lors de mon séjour à l'ile de Ré j'ai profité d'avoir la matière première, vin blanc de l'ile de Ré et sureau, pour préparer un apéritif maison.
En voici la recette :
Trouver des sureaux en fleurs.




























Récolter 5 à 6 belles ombelles de fleurs pour une bouteille de vin blanc.














Les mettre dans un bocal avec le vin qui doit bien recouvrir les fleurs. Laisser trempouiller le tout pendant 4 à 5 jours, à la lumière, en remuant de temps en temps.














Filtrer. Mettre en bouteille et ajouter un peu de sirop de sucre de canne, à votre convenance.
Boire frais. Sans en abuser, bien sûr !















Photos prises entre le 16 et le 23 mai 2009, sur l'Ile de Ré (17).

Chasse aux Orchidées

Au mois de mai, armés d'un appareil photo et éventuellement d'une loupe, la chasse aux Orchidées est ouverte. Cueillette strictement interdite, la plupart des Orchidées étant protégées.
Voici un aperçu du "trophée de chasse" ramené de l'île de Ré (et du trajet...)
En fait, j'espérais en voir plus mais je pense que c'était déjà un peu tard dans la saison pour observer certaines espèces.

Mais pour une fois c'était le bon moment pour l'Orchis bouc, qui est plus tardive.
La présentation ne sera que partielle car, bande de petits veinards, vous n'aurez pas le parfum de cette fleur. Parfum ? oui bof ! disons odeur... car cette fleur dégage de fortes effluves de bouc, ce qui lui vaut son nom. Imaginez ce qu'a du endurer la pauvre photographe que je suis pour vous offrir ces photos !
Cette orchidée, dont la tige peut mesurer plus de 1 mètre, dispose de larges feuilles ovales à lancéolées, certaines dressées le long de la tige, qui se fanent dès le début de la floraison. Les fleurs, réparties en épi dense le long de la tige, sont très originales : la réunion des pétales et sépales dans la partie supérieure forme un "casque" verdâtre strié de lilas à l'intérieur. La partie inférieure de la fleur est constituée d'un labelle trilobé. Le lobe central, long de plusieurs cm , est enroulé en spirale et échancré à son sommet.







Dans les marais



















En bord de mer















D'un peu plus près














Encore plus près !







Et le nez dessus...











































Slurppp ! La bonne herbe !






Orchis bouc - Himantoglossum hirsinum - Orchidacées


Dans un autre genre et sans odeur, voici la magnifique Ophrys abeille. La fleur est composée de sépales roses avec une nervure verte longitudinale très marquée et de pétales minuscules verdâtres.
La particularité la plus remarquable du genre Ophrys est constituée par les relations qui se sont développées avec les insectes et en particulier différentes espèces d'abeilles sauvages, en vue de la pollinisation. Le labelle des Ophrys imitant un corps d'insecte provoque de furieuses pseudocopulations de la part des mâles attirés en plus par des substances émises par les Ophrys évoquant des phéromones sexuelles de la femelle correspondante. Cette supercherie permet à la fleur d'être pollinisée sans offrir de nectar en retour.


























































































Ophrys abeille - Ophrys apifera - Orchidacées


La troisième Orchidée je l'ai rencontrée sur une aire d'autoroute, sur le chemin du retour, à hauteur de Melle. C'est un Orchis pyramydal. Elle était accompagnée d'Ophrys abeille. Un bon point pour les compagnies qui gèrent les aires d'autoroutes et qui ne fauchent plus dès le mois d'avril !
Son inflorescence en épi dense pyramidal est caractéristique de cette espèce. Les feuilles sont larges et non tâchées; certaines sont dressées le long de la tige. La fleur, composée d'un labelle trilobé, est munie d'un long éperon recourbé.

























































Orchis pyramidal - Anacamptis pyramidalis - Orchidacées

Photos prises entre le 16 et le 23 mai 2009, sur l'Ile de Ré (17), et sur une aire d'autoroute du Poitou (O. pyramidal).